Site en construction !!

Institut National du Bâtiment Durable

"Une passerelle entre professionnels et formation"

C'est un « petit nouveau » aux grandes ambitions : l'Institut national du bâtiment durable (INBD) a vu le jour en 2011. Sa mission : servir de trait d'union entre les professionnels du bâtiment soucieux de développer leurs compétences en matière d'économies d'énergies, et les organismes capables de les aider.

L'institut entend accompagner la montée en compétences générale de la profession, rendue nécessaire par le Grenelle. Tous les corps de métier sont concernés, et l'INBD s'est donné les moyens de répondre aux attentes de chacun.

L'INBD s'est penché sur le terrain...

Dans un premier temps, l'Institut a réalisé une synthèse de nombreuses études menées par des organismes publics (collectivités, cellules économiques, Ademe), des industriels et des fédérations professionnelles. Objectif : recenser les manques, définir les pistes d'innovation, veiller à l'adéquation entre l'offre et les besoins. Dans cette démarche analytique, l'INBD a également consulté des acteurs clés du bâtiment durable pour déterminer les axes de travail prioritaires de ses partenaires et membres. Industriels, institutionnels, professionnels du bâtiment, assureurs, organismes de formation, banques... ont partagé leurs constats au sein de l'INBD sur les enjeux de la formation pour soutenir les objectifs du bâtiment durable.

... et a défini quatre priorités

Une fois achevé ce grand tour de table, l'INBD a défini quatre axes de travail prioritaires :

✔ L'offre globale

On entend beaucoup parler d'offre globale, mais tous les acteurs consultés confirment le peu de réalité de cette pratique. La faiblesse de transversalité entre les différents métiers et corps d'état du bâtiment est un frein majeur. Sans démarche plus active pour mettre en rupture leurs modèles d'entreprises actuels, les professionnels du bâtiment ne développeront pas d'offre globale, mais se contenteront d'adapter à la marge certaines de leurs pratiques, par exemple : auto-contrôle, thermographie, bilan de fin de travaux... tout en continuant à travailler seuls. Comment faire pour que les différents corps d'état modifient leur culture et se mettent vraiment à travailler ensemble ?

✔ Les « chefs d'orchestre »

BET, architectes, économistes de la construction, maîtres d'oeuvre... Comment ces acteurs peuvent-ils accélérer le cercle vertueux de la montée en compétences ?

✔ De la théorie à la pratique

Les offres de formation apparaissent comme trop souvent « généralistes ». Elles répondent mal aux attentes des professionnels qui souhaitent des solutions leur facilitant la mise en pratique de nouveaux acquis, et la concrétisation de valeurs dans le déploiement de nouvelles compétences ou de nouveaux projets. Comment transformer le savoir en compétences utiles ?

✔ La RT 2012 et autres évolutions

Contrairement à ce que l'on avait pu observer lors du passage à la RT 2005, la volonté d'anticiper sur la RT 2012 est forte. Le travail à réaliser n'en demeure pas moins colossal. Le monde du bâtiment doit s'évertuer à s'adapter à son environnement en pleine progression durable. Comment se former intelligemment et de façon adaptée ? L'INBD poursuit actuellement ses consultations. Les premiers groupes de travail démarreront en septembre prochain.

Des méthodes nouvelles

L'INBD a défini six leviers lui permettant d'élaborer des offres de formation spécifiques : ainsi, l'individu, l'entreprise, les politiques publiques, le marché final, le marché de l'emploi et le financement de la formation constituent-ils un "écosystème", favorable ou défavorable à l'expression de besoins de formation et au passage à l'acte. Qu'un seul de ces critères soit défavorable, et la dynamique de montée en compétences est ralentie, voire stoppée...

Les services offerts

L'INBD regroupe des partenaires, des affiliés et des adhérents. Les partenaires ont un rôle stratégique : ils sont consultés pour les décisions liées à l'animation des pôles de l'institut. Associés au comité de pilotage, ils sont parties prenantes de toutes les manifestations INBD. Les affiliés ont un rôle important au sein des groupes de travail. Ils sont intégrés aux réflexions collaboratives et bénéficient d'informations liées au marché. Les adhérents, enfin, profitent d'un service d'information et d'un pack visibilité : référencement Internet, mise à disposition d'un kit graphique.

Engagés à différents niveaux dans le travail de l'INBD, tous ces acteurs bénéficient d'accès privilégiés à des services communs :
✔ Une veille marché, technique et réglementaire (www.neext.fr),
✔ Des études de marché,
✔ Un abonnement en presse professionnelle (magazine Bathyssee),
✔ Des participations à des salons nationaux et autres événements médiatiques (l'INBD valorisera le bâtiment durable en organisant des événements de sensibilisation).

Un label à venir

L'INBD est doté d'une Cellule observation et d'une Cellule fiabilisation. La Cellule fiabilisation met en place un référentiel de labellisation, au service des organismes de formation, leur permettant de garantir les compétences acquises et la pertinence de l'offre de formation. ●

« L'INBD a fait cette année un tour de table complet : industriels, institutionnels, banques, assureurs, formateurs, professionnels du bâtiment... »

Nom : INBD
Date de création : 2011
Activité : L'institut développe des solutions pour accompagner la montée en compétences de la filière.
Site internet : www.inbd.fr

« Sur le terrain, l'offre globale, dont on entend beaucoup parler, n'est encore qu'un idéal. Comment faire pour que les différents corps d'état modifient leur culture et se mettent vraiment à travailler ensemble ?»